top of page

L'écriture blanche

Dernière mise à jour : 20 juin


Marc Tobey est initié à ses secrets dès 1926 par un jeune peintre chinois qui lui fait entrevoir qu'un arbre "n'est plus un solide mais un rythme une ligne croissant".
Mark Tobey, Escape from Static, 1968

En lisant un livre de Geneviève Bonnefoi (les années fertiles sur le vif) je découvre la naissance de l'"écriture blanche" de Marc Tobey. Je vous laisse lire le passage qui me guide toujours un peu plus vers le mouvement de mon être à travers ma main.


" C'est Van Gogh avec son esprit visionnaire qui à le mieux pressenti ce que pouvait devenir cette peinture libérée des contraintes du dessin, vivant de sa seule vie interne. Nul ne livre mieux les mouvements de son être à travers ceux de sa main.On sait qu'elle révélation fut pour lui la découverte de l'art Japonais et comment il se mit à peindre lui aussi "vite, l'une après l'autre, des toiles faites vite mais longtemps calculées d'avance". C'est à travers lui que s'esquisse la rencontre des deux grands courants de l'écriture picturale : l'occidental et l'oriental. Le premier incarné dans la pâte et ne dédaignant pas les séductions de la couleur ; le second plus austère, plus abstrait, lié à des moyens formels très particuliers dont l'encre de Chine demeure l'élément primordial. Tous deux attachés à saisir et restituer le mouvement, l'un dans son éclat immédiat et fugitif, l'autre dans son essence éternelle.

Leur fusion ne devait réellement s'accomplir qu'un demi-siècle plus tard avec la redécouverte par un peintre d'Occident de la calligraphie orientale. Marc Tobey est initié à ses secrets dès 1926 par un jeune peintre chinois qui lui fait entrevoir qu'un arbre "n'est plus un solide mais un rythme une ligne croissant". Cet enseignement, un séjour au Japon quelques années plus tard lui permettent de prendre conscience des possibilités d'un art qui diffère radicalement des conceptions occidentales."écrite la peinture, qu'elle soit colorée ou de tons neutres devient une nécessité", note-t-il en 1935, en opposant cette notion au bâtir des peintres traditionnels.

Naît alors la fameuse "écriture blanche" qui bientôt rempli l'espace pictural. Mais curieusement, malgré sa religiosité d'inspiration orientale, c'est dans l'agitation et les lumières de Broadway que Tobey trouve les thèmes de ses premières œuvres..."

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Contactez-moi

Merci pour votre envoi !

bottom of page